vendredi 8 mars 2019

Jeux de sang





Je suis à la maison, la tendinite est revenue au triple galop. C'est comme un démon qui dort, dès que les conditions sont réunies, il se déchaîne. Il piétine mes tendons, tape sur le nerf cervico-brachiale, me filant des fourmis dans le bras.
Donc repos. En attendant de tourner cette foutue page, je m'occupe tranquillement. Lire et écrire, ça passe le temps sans trop de mal.

mercredi 6 mars 2019

Des vacances pas si ordinaires...



Vendredi, dernier jour travaillé avant une semaine de vacances. Je les attendais avec beaucoup d’impatience (grande fatigue)
Impatiente aussi pour la sortie en club prévue. Quelques heures avant, Maître m'annonce que nous n'irons pas. Il n'est pas d'humeur à jouer, de petites contrariétés se sont invitées - comme le petit caillou dans la chaussure - et Il n'arrive pas à les sortir de la tête.
Je suis tristesse et déception, mais c'est Lui qui décide, je ne suis qu'une esclave. C'est partie remise.

Dès le samedi soir, nous laissons le petit en pension chez les grands parents. La grande est autonome et très heureuse de nous voir quitter la maison.

vendredi 1 mars 2019

Retrouvailles et nouvelles rencontres




Un mois s'est écoulé depuis cette soirée. Première soirée BDSM de l'année, juste après les fêtes, la salle est bondée. Nous posons nos affaires à un endroit différent ce soir, la place "habituelle" est déjà prise. Ces petites perturbations - qu'une personne lambda jugerait insignifiantes - sont assez anxiogènes pour nous.
Nous avons quand même plaisir à retrouver nos amis, discuter, jouer... C'est notre moment à nous, cette sortie est devenue nécessaire pour échapper au quotidien. Nous rentrons toujours bien crevés, le sourire aux lèvres..

mardi 8 janvier 2019

Soirée en rouge




Ce soir-là, nous sommes partis tranquillement de la maison, rien ne sert de courir...
Il y a beaucoup de monde ce soir pour la dernière soirée BDSM de l'année.
Nous arrivons au moment du repas, le temps de saluer les habitués, nous passons à table avec Mister et O. Quelques minutes plus tard, nous faisons de la place pour Maitre Elendil et elerinna.
Ce soir, nous remarquons une drôle de maladie, nous avons des petits boutons argentés sur le visage... Quel est donc ce nouveau virus ?!
Le café pris, les Maitres sont d'humeur joyeuse, les esclaves aussi.

jeudi 20 décembre 2018

Quelques nouvelles





Cela fait plusieurs semaines que je n'ai rien écrit.
J'ai beaucoup de choses à faire pour notre petite famille, des rendez-vous pour ci, pour ça...
Ce sont les parents qui sont très sollicités, notre relation Maitre/esclave passe au second plan.
Les petits rituels sont toujours là, l'amour aussi.
Et le temps qui défile à toute vitesse...

vendredi 2 novembre 2018

Soirée scarification




Maitre n'est pas sûr que ce soit une bonne chose de nous y rendre. En rédigeant mon article sur la Villa des supplices, j'ai encore versé quelques larmes de frustration.
Il m'a demandé régulièrement comment je me sentais, afin de peser le pour et le contre.
Me voyant redevenir souriante et toute excitée, Maitre accepte.
Nous prenons la route tranquillement, je suis déjà sur mon petit nuage. Je n'ai pas sentiments négatifs, juste envie de me laisser porter par Maitre et le thème de cette soirée. La scarification. Se faire entailler la peau plus ou moins profondément, rester immobile et calme sous la lame du scalpel, se sentir à la merci du Maitre... Quel mélange addictif...

mercredi 31 octobre 2018

Villa des supplices



Il y a 6 mois, lorsque j'ai mis les pieds dans cet étrange univers BDSM, j'ai commencé par le blog d'Anaelle. Dans les favoris, figure toujours celui d'elerinna.
J'ai suivi le lien, curieuse comme je suis et le premier article était le résumé de la soirée à la villa des supplices. Jamais je n'aurai pensé être invitée avec Maitre à la soirée suivante...

Ravie de revoir O, toujours aussi souriante et enjouée. Il y avait déjà Mister et quelques invités.
Visite guidée des lieux, que de matériels ! Ça fait rêver !
Nous avons attendu en discutant, non loin de la porte d'entrée. Un visage au milieu d'un groupe de personnes, je reconnais Maitre Elendil et Maitre Phénix suivis d'élerinna et anaëlle.
Nous les saluons et discutons un petit moment avant de quitter l'entrée bondée.
Mister fait un discours, je suis entourée d'anaëlle et élerinna, je suis très heureuse de les retrouver.

Nous servons les repas aux Maitres et échangeons les dernières nouvelles.
Maitre s'absente pour fumer, j'attends sagement son retour. J'observe les invités, leurs tenues, tatouages, piercings... Que de profils variés, assumés...

lundi 15 octobre 2018

Retrouvailles nécessaires





Mercredi, j'ai confié à Maitre lors de notre pause café après repas que j'avais profondément besoin d'une séance. L'envie s'est transformé en besoin, ma santé primant sur le BDSM.

Notre dernière séance remonte à plusieurs semaines, d'abord par manque de temps puis la fatigue prenant le relais.

Le soir, nous nous retrouvons devant un film, collés l'un à l'autre. Maitre me coince sur le canapé et maintient mes jambes relevées pendant qu'Il me frappe avec la badine en bambou. J'aime cet instrument et pourtant, ce soir, elle me fait mal et les larmes montent. Maitre ne veut pas continuer, Il range les instruments et me sert dans Ses bras pour me réconforter.

vendredi 12 octobre 2018

Un Jour spécial




Après la rentrée difficile, il y a le Jour spécial. Celui qui entérine une année de plus.
Mon anniversaire, quoi.

Joie et bonheur cette année, avec l'anémie et un rendez-vous médical de dernière minute.
Pas terrible comme cadeau... Maitre voyant ma mine triste, décide de m'emmener faire du shopping cadeau après le rendez-vous.
Je me suis trouvée une paire de bottines pour l'hiver, noires obviously, à talons pas trop hauts et super confortables.
Ca me remonte le moral, toujours ça de pris puisque je suis toujours aussi fatiguée.

dimanche 7 octobre 2018

Gérer la frustration




(Article écrit avant la deuxième vague de vilains microbes)


La gestion de la frustration est vraiment difficile en ce moment pour moi car je suis malade, en mode moule neurasthénique.
Mon cerveau réclame sa dose de plaisir masochiste, de sexe et de contraintes. Mon corps est en mode ultra ralenti, je peine à me déplacer depuis quelques jours. La prise de cachets de complément ferrique me booste, je suis plus alerte aujourd'hui. Maitre veille sur son esclave, je ne dois pas tirer sur la ficelle afin de ne pas finir à l’hôpital. Les larmes montent vite, c'est dur pour mon esprit de faire avec un  corps qui ne répond pas au quart de tour. J'ai l'impression d'être emmurée...


Ce matin, je réveille doucement Maitre,  conformément à Ses désirs. Je dois le sucer pour le réveiller doucement. Il joue avec mon clito, puis me prend. Il me baise quelques instants puis se retire sans avoir joui.
Je Lui demande s'Il est frustré car Il n'a pas joui.
      "Non, il y en a plus maintenant que je peux me servir quand j'en ai envie". 
Cette phrase si simple, m'a apportée le sourire, très heureuse de ma condition.

mardi 25 septembre 2018

La cocotte minute




Je peux enfin comprendre ce qui s'est passé suite à la rentrée mouvementée.

C'est ce que les spécialistes appellent un Meltdown, un effondrement sur soi dû à trop de stimulations.
Ce n'est pas un syndrome dépressif, c'est un système d'alerte visant à se mettre en retrait pour apaiser le corps et l'esprit. 
"Les changements de routine, les situations avec des sensations visuelles, auditives et tactiles fréquentes et intenses (lumières vives, bruits forts, autobus encombrés, par exemple), l'anxiété et les difficultés de communication contribuent souvent aux effondrements."
Petits suppléments pour mener à l'effondrement, l'anémie et la carence en fer.
Sans ces deux-là, je me remet assez facilement des crises en m'isolant et dormant. 
Des situations rassurantes. Maitre qui me prend dans Ses bras puis se saisit d'une badine et me frappe jusqu'aux larmes, celles du trop-plein. Je ne pleure pas de douleur, j'évacue les tensions et lorsque c'est terminé, je sèche mes larmes avec un grand sourire, remerciant Maitre en me prosternant à ses pieds.

dimanche 23 septembre 2018

Une rentrée compliquée





Depuis mon dernier article, mon moral fait des montagnes russes, entre le bonheur d'être esclave aux pieds de mon Maitre et les soucis liés à la rentrée scolaire (commun à 99.99 % des parents) qui me pèsent en tant qu'Asperger.

Reprise en main de Maitre


Nous avons pris le temps d'un dimanche pour aller nous promener en famille en Auvergne.
Le paysage est toujours aussi envoûtant, et nous avons croisé de nouvelles personnes chez Maitre Elendil et Elerinna. Nous avons fait la connaissance de Maitre Phénix, Anaëlle et leur fils. Quelques heures grappillées sur nos emplois du temps, le temps d'un repas entre Maitres / esclaves d'un côté et les enfants de l'autre, puis un café / thé vert avant de se séparer. Maitre Phénix et Anaëlle ont repris la route vers leur maison, nous avons mis nos chaussures pour une courte promenade dans les bois.
Le retour vers la métropole me file encore plus le cafard... Les enfants ont bien aimé cette journée à la campagne et nous ont demandé quand reviendrons nous en Auvergne.
J'ai appris au moment de partir qu'Amazone, Maitre Alpha et leur enfants arrivaient le lendemain....


Le lendemain, nous avons pu caser le petit chez les grands-parents et la grande chez sa copine. Avant de partir au travail, Maitre m'a mis deux coups de badine et deux fessées bien appuyées. Que j'aime ces délicates attentions, partir avec les fesses chaudes...
De retour du travail, Maitre m'ordonne d'aller me doucher puis de mettre une belle robe, du maquillage et mon Collier noir. Il va de soi que la culotte reste dans le tiroir quand je suis seule avec Maitre. Nous prenons la voiture, je ne sais pas du tout ce qu'Il a préparé pour la soirée. Je suppose que nous allons manger dehors, le frigo est plus que vide. Nous arrivons au restaurant et prenons une table. J'attends que Maitre me fasse signe pour m’asseoir. Certains clients me regardent bizarrement mais cela ne me gêne plus, bien au contraire XD.

lundi 3 septembre 2018

De Soumise à Esclave...




(Texte écrit le 09 Août dernier)

Il y a un peu plus d’un mois, nous prenions la route pour l’Auvergne, à la rencontre de nouvelles personnes pour échanger et partager. Cette rencontre nous a apporté beaucoup de choses et aujourd’hui, nous avons franchi un nouveau cap dans notre relation.

Les trois semaines de congés furent vraiment intenses.
La première semaine de congés, Maître a exigé que je me plie aux règles appliquées chez nos hôtes, ce que j’ai fait comme soumise bien éduquée. Les deux semaines suivantes, Maître a appliqué de nouvelles règles bien plus strictes à la maison et dans notre relation. J’ai réalisé que j’avais besoin de sévérité et d’intransigeance pour être bien dans ma tête et surtout, à ma place. Nous avons beaucoup discuté pendant les pauses café, la promenade du soir, sur nos envies et nos besoins, sur les mots d’Elerinna et tout ce que Maître Elendil avait dit à Maître.

jeudi 2 août 2018

Première sortie en Club



Lors de notre rencontre Auvergnate, Maître Elendil et Elerinna nous ont parlé d’une soirée en Juillet dans un club Lyonnais. Ils s’y rendent très régulièrement depuis longtemps et ce serait l’occasion de se revoir tous les 4, dans un autre lieu très différent.

Maître avait choisi d’avance la tenue, les chaussures et le maquillage que je devais porter ce soir : petite robe en dentelle (pas assez courte d’après Maître), escarpins compensés à sangles, smoky eyes et lèvres noires. Revoilà la petite Gothique qui L’avait séduit à notre première rencontre. Ma copine nous garde les enfants à la maison et nous voilà partis.
La circulation est fluide, nous faisant arriver avant 20h00. Maître gare la voiture et nous marchons un peu avant d’arriver devant le Club. Nous sommes vraiment en avance car nous ne voyons pas nos amis (ils sont toujours là les premiers). Maître sonne à la porte et le patron, Mr R., vient ouvrir : ce n’est pas encore l’heure.

vendredi 20 juillet 2018

Rencontre : L'après (partie 4/4)


La discussion post séance et pré-retour nous a permis de confirmer tout ce que nous avions entrevu, les Maîtres, Elerinna et moi. Maître et moi avons chaleureusement remercié nos hôtes, nous serions honorés de les recevoir à la maison.

Maître et moi avons appris ce matin là qu’une soirée BDSM se tiendrait dans un club pas loin de chez nous, en fin de mois. J’ai été enchantée d’entendre que nous nous y rendrons. C’est Noël très souvent pour moi ! Je n’ai pas pleuré lors du départ, mais quelques instant plus tard, lorsque j’ai envoyé un sms de remerciements à Elerinna et Maître Elendil.
Au revoir, verdure, bien-être et sérénité apportés par les lieux. Cette rencontre fut la première, j’ai eu plusieurs révélations sur mon moi intérieur, Maître en a eu autant, si ce n’est plus.