vendredi 20 juillet 2018

Rencontre : L'après (partie 4/4)


La discussion post séance et pré-retour nous a permis de confirmer tout ce que nous avions entrevu, les Maîtres, Elerinna et moi. Maître et moi avons chaleureusement remercié nos hôtes, nous serions honorés de les recevoir à la maison.

Maître et moi avons appris ce matin là qu’une soirée BDSM se tiendrait dans un club pas loin de chez nous, en fin de mois. J’ai été enchantée d’entendre que nous nous y rendrons. C’est Noël très souvent pour moi ! Je n’ai pas pleuré lors du départ, mais quelques instant plus tard, lorsque j’ai envoyé un sms de remerciements à Elerinna et Maître Elendil.
Au revoir, verdure, bien-être et sérénité apportés par les lieux. Cette rencontre fut la première, j’ai eu plusieurs révélations sur mon moi intérieur, Maître en a eu autant, si ce n’est plus.

Rencontre : Jeu de Lame (partie 3/4)


Le jeudi a été propice aux échanges tant attendus. Nous avons longuement discuté le matin, tous ensemble. Ca fait du bien, Maître trouve Sa place et est conseillé par Maître Elendil et Elerinna. Je suis rassurée qu’Il soit attentif à des signes que mon corps et mon esprit Lui envoyait et qu’Il ne savait pas lire car inconnus à ce jour. Discuter avec Elerinna m’a conforté dans mon statut de Soumise, elle m’a dit que je serais une très belle esclave. Ses paroles m’ont remplie de joie. Dans ma tête, je suis prête à tout pour satisfaire Maître et je Lui ai déjà demandé de faire de moi son Esclave. Et pourquoi pas sa Kajira, si l’envie Lui prend.
Maître m’a confié que les rituels auxquels je me suis pliée avec application L’ont touché. Il trouve cela plein de symbolique (Il sait que j’adore la symbolique) et d’Amour. Il ne m’a pas caché que ces petits rituels peuvent très certainement s’appliquer à nous dès notre retour. Je suis ravie, tout au fond de moi dormait profondément la Belle au Bois Dominant.

Rencontre : le Collier (partie 2/4)


Le troisième soir de notre séjour, notre relation a franchi un cap symbolique. Et quel cap ! Maître m’a mis mon nouveau Collier, celui qu’Il a conçu et assemblé de Ses mains. Je suis bonheur, joie, aux anges, sur mon petit nuage à paillettes, j’ai un sourire en permanence sur mes lèvres.
Maître Elendil et Elerinna ont été de bon conseil pour Maître, ils ont vu clairement ce que j’attendais de Lui : un Maître qui s’impose et impose Ses Règles. Depuis notre arrivée, je suis bien dans ma peau, bien dans ma tête car je me plie aux règles de la maison, à la demande de Maître. Les Règles sont plus dures que chez nous et ça roule impeccable. Les enfants sont obéissants, les parents sont aidés sans trop de cris, la gestion quotidienne en est facilitée. Quand à la “vie BDSM”, elle est au top. Bien sûr, ils ont des hauts et des bas, comme tout le monde, mais je vois qu’Elerinna est toujours heureuse, son Maître également, et leur lien est très fort. 

Rencontre : discussions et complicité (partie 1/4)





Les valises pour l’Auvergne sont prêtes depuis 2 jours, je n’ai pas pu attendre le Dimanche soir et le départ des enfants. Trop impatiente de faire connaissance avec des gens partageant les mêmes idées et pratiquant de longue date.
Je suis heureuse d’être enfin en vacances, heureuse d’avoir quelques jours ensemble, rien que tous les deux. Les enfants sont casés chez les grands-parents et ça fait vraiment du bien. Enfin seuls, nous profitons de la maison une dernière fois avant le départ.

mercredi 4 juillet 2018

Le Maitre et sa Soumise




Ce Samedi, c'est repos pour moi. Après 3 Samedis travaillés, j’ai enfin droit à un weekend complet de deux jours. Les enfants partent chez leur grand-mère.

Je réveille Maître selon notre petit rituel, avec une joie non dissimulée. Nous préparons la liste de course. Repas. Courses au supermarché, sous la chaleur accablante. Sans sous-vêtements, comme le souhaite mon Maître quand je suis en Sa présence. Nous nous rendons ensuite chez une amie pour passer l’après midi et se baigner dans sa piscine. Cette amie n’étant pas en mesure de comprendre notre relation, c’est retour au “Tu” et plus de “Maître”. Ce sont les règles qu’Il a fixées, pour le moment, et même si ça me perturbe un peu au fond de moi, je dois les suivre.