dimanche 7 octobre 2018

Gérer la frustration




(Article écrit avant la deuxième vague de vilains microbes)


La gestion de la frustration est vraiment difficile en ce moment pour moi car je suis malade, en mode moule neurasthénique.
Mon cerveau réclame sa dose de plaisir masochiste, de sexe et de contraintes. Mon corps est en mode ultra ralenti, je peine à me déplacer depuis quelques jours. La prise de cachets de complément ferrique me booste, je suis plus alerte aujourd'hui. Maitre veille sur son esclave, je ne dois pas tirer sur la ficelle afin de ne pas finir à l’hôpital. Les larmes montent vite, c'est dur pour mon esprit de faire avec un  corps qui ne répond pas au quart de tour. J'ai l'impression d'être emmurée...


Ce matin, je réveille doucement Maitre,  conformément à Ses désirs. Je dois le sucer pour le réveiller doucement. Il joue avec mon clito, puis me prend. Il me baise quelques instants puis se retire sans avoir joui.
Je Lui demande s'Il est frustré car Il n'a pas joui.
      "Non, il y en a plus maintenant que je peux me servir quand j'en ai envie". 
Cette phrase si simple, m'a apportée le sourire, très heureuse de ma condition.


Les enfants étant à l'école, nous profitons d'un moment pour faire l'épilation. Je fais les finitions à la pince à épiler, sur le canapé du balcon (à l'abri des regards derrière le brise-vue). Ma chatte profite des derniers rayons de soleil, chose qu’elle n’avait jamais senti avant.
Maître s'installe à mes côté et profite de ma position jambes écartées pour jouer avec mon clito.
Devant mon corps qui Le réclame ardemment, Maître dit "File dans la chambre et déshabille-toi". Je m'exécute aussitôt. ll me rejoint, s'allonge à mes côtés et me laisse Le sucer. Il joue avec mon clito, puis me prend en levrette. Je n'ai pas bougé d'un cheveu. Sachant que le stérilet me quitte bientôt, je ne dois pas avoir une goutte de sperme dans mon vagin.
Donc Maître, se retire et vient baiser ma bouche. J'avale goulûment sa jouissance puis le lèche consciencieusement avant de me prosterner pour Le remercier.


Petite promenade du soir, j'ai mal aux fesse de rester assise toute la journée. Nous discutons de notre projet qui est à portée de main. Une fois rentrés, Il me prend dans ses bras et me fait un câlin. Sa main glisse sous ma robe (la culotte est au placard, comme celles de certaines kajirae...) et vient titiller mon clito. Je fond, je soupire, je me tortille de désir. Il m'ordonne de filer dans la chambre, à 4 pattes sur le lit. Il me prend de suite, m'applique quelques fessée et coups de poings sur les fesses et les cuisses. je me liquéfie encore plus. Il s'amuse avec mon petit trou, met un doigt tout en continuant Ses allers-retours dans ma chatte. J'ai chaud, je gémis de plaisir. Il s'arrête et se penche vers le tiroir, cherche un objet. Il ajoute un peu de gel et au toucher sur mon petit trou, je devine qui est l'invité surprise. Le gode rose vibrant. Il l'enfonce à la place de Son doigts et sa queue revient fendre ma chatte. Hmmmmmmmmm, que j'aime la double pénétration, ce mélange de plaisirs et je gémis plus fort lorsqu'Il active la vibration. Je demande à jouir, accordé, puis Il Se retire de ma chatte et me baise le petit trou à grands coups de reins. Je sens ma chatte dégoulinante, mais ce n'est pas elle qui recevra la jouissance de Maitre...

Lorsqu'il se retire, je me prosterne pour le remercier puis lui demande d'aller à la salle de bain. A mon retour dans la chambre, un message sur mon pc, "Je suis très satisfait, petite Esclave"
Je suis heureuse de Le servir et encore plus lorsqu’Il est satisfait.

Je Vous aime, Maitre, au delà du raisonnable et toujours plus sur le chemin que Vous avez choisi.

Votre esclave dévouée

Dana

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire