mercredi 31 octobre 2018

Villa des supplices



Il y a 6 mois, lorsque j'ai mis les pieds dans cet étrange univers BDSM, j'ai commencé par le blog d'Anaelle. Dans les favoris, figure toujours celui d'elerinna.
J'ai suivi le lien, curieuse comme je suis et le premier article était le résumé de la soirée à la villa des supplices. Jamais je n'aurai pensé être invitée avec Maitre à la soirée suivante...

Ravie de revoir O, toujours aussi souriante et enjouée. Il y avait déjà Mister et quelques invités.
Visite guidée des lieux, que de matériels ! Ca fait rêver !
Nous avons attendu en discutant, non loin de la porte d'entrée. Un visage au milieu d'un groupe de personnes, je reconnais Maitre Elendil et Maitre Phénix suivis d'élerinna et anaëlle.
Nous les saluons et discutons un petit moment avant de quitter l'entrée bondée.
Mister fait un discours, je suis entouré d'anaëlle et élerinna, je suis très heureuse de les retrouver.

Nous servons les repas aux Maitres et échangeons les dernières nouvelles.
Maitre s'absente pour fumer, j'attends sagement son retour. J'observe les invités, leurs tenues, tatouages, piercings... Que de profils variés, assumés...

Ce qui fut compliqué pour nous deux, c'est la foule. Dur de côtoyer autant de personnes, quand cela engendre une surcharge émotionnelle. On se sent oppressés, Là où des gens ordinaires se sentent à l'aise. C'est comme dire à un aveugle de faire un effort pour voir, à un moment, ce n'est plus gérable.

Nous observons donc les personnes autour de nous, les Maitres jouant avec leurs esclaves.
Maitre m'ordonne de poser les mains sur un banc et de lui présenter mes fesses. Je sens la badine puis le fouet à élastique mordre l'arrière de mes cuisse, les fesses, un peu sur le dos.
Le brouhaha ventant de la maison ne me gêne pas plus que ça, je n’entend rien de distinct.

Nos amis changent d'endroit, nous restons là pour une séance de badine au pilori.
C'est un peu plus fort sur mes fesses, j'en avais émis la demande auprès de Maitre.
Quelques invités viennent sur la terrasse et leurs conversations me perturbent. Je n'entend plus qu'eux. Compliqué d'avoir des sens exacerbés, je ne peux pas entrer dans ma bulle.
Mes fesse sont brûlantes, je suis heureuse.

Nous passons dans la grande salle et observons les invités jouer de la corde, du fouet, de l'électro.... Maitre fait la connaissance de deux dominas, je suis assise à ses pieds, je suis bien à ma place (je fais surtout attention à ce qu'une paire de Newrock ne m’écrasent malencontreusement les doigts de pieds)
Nous regardons Maitre Phénix jouer avec anaëlle, avec des pinces japonaises fort bien placées, le fouet et un bel orgasme... Maitre Elendil s'occupe de sa kajira en l'attachant avant de la fouetter...
Sur la terrasse, nous regardons Machistador encorder Sabsub, Maitre discute un peu sur les cordes. Une fois Sabsub libérée des cordes, ils se dirigent vers la grande salle.

Nous sommes seuls sur la terrasse, Maitre m'ordonne de m'allonger sur le ventre, ce sera scarification. Je sens mon corps se détendre, je me sens bien et il n'y a plus personne autour de nous.
Maitre se concentre sur une tête de renard sur ma hanche droite, je sens la lame du scalpel entailler ma peau, graver des détails, je n'ai pas mal. 
Je me sens zen, j'essaye de deviner quelles figures Maitre trace sur mon dos... Une domina vient discuter technique, quelle voix douce... Je respire doucement, tellement doucement que Maitre s'en inquiète, je vais bien, je suis bien...
Je remercie Maitre pour la séance de scarification, je sens les coupures à chaque mouvement, c'est tellement bon...

Maitre me couvre de ma cape et nous passons dans la grande salle observer Maitre Elendil et Mister enrouler du barbelé autour d'élerinna et O. Maitre m'emmène dans une autre pièce pour tester le fouet. J'en ai envie, autant que Maitre, mais au cinquième coup, je m'écroule. C'est trop pour moi. Je n'arrive pas à rentrer dans ma bulle. Je pleure de tristesse, rage, déception, fatigue...

Les invités commencent à rentrer, nous restons discuter un long moment avec Mister et O.
Nous reprenons la route tranquillement, ravis d'avoir participé à cette soirée qui l'avait tant marquée il y a 6 mois...

Merci beaucoup Mister et O. pour cette charmante soirée, merci Maitre pour cette séance bien marquante, gravée dans ma peau...

Je Vous aime au delà de raisonnable,

dana, Votre esclave dévouée

1 commentaire:

  1. Coucou ma belle,

    A peine connectée, petit passage par ton blog, c'est devenu un rituel et quelle belle surprise de voir que tu as écrit cet article sur la villa des supplices.

    Je n'ai aucun mal à comprendre que tu étais perturbée par ces bruits sur la terrasse lorsque tu étais au pilori, j'ai eu moi aussi beaucoup de mal à entrer dans ma bulle à ce moment là, c’est une des raisons pour lesquelles nous avons changé d'endroit afin de trouver un peu plus d'intimité, le temps que je parte dans mon monde... Une fois déconnectée, nous avons pu jouer dans la pièce principale, la foule n'étant plus un problème puisque je ne l'entendais plus ;-) J'avais d'ailleurs oublié ces pinces japonaises, brrr

    Je regrette de ne pas avoir senti ton malaise, autant en début de soirée que lorsque Maître Fox a utilisé son fouet, peut-être aurais-je pu t'apporter un peu de soutien et te permettre de rentrer doucement dans ta bulle.

    Les scarification devait être un moment très fort entre vous, j'ai beaucoup aimé le renard comme si Maître Fox marquait son territoire, sa propriété et ces nombreux coups de lames sur ton dos tout comme ces lettres entrelacées lors de votre dernière soirée (je suis très attachée à la symbolique).

    Je vous souhaite un très bon week-end,

    Mes respects à Maître Fox,

    Je t'embrasse ma belle,
    Anaëlle

    RépondreSupprimer